Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

jeudi 6 mai 2010

La FNO est désabusée






Comme le rappelle le CNPS ce matin, "le gouvernement a dévoilé les décrets régissant le futur développement professionnel continu (DPC), en application de la loi « Hôpital, patients, santé, territoires ». Le DPC doit se substituer, à partir du 1er janvier 2012, à la formation continue et à l’évaluation des pratiques professionnelles."

Les syndicats se sentent complètement dépossédés de la formation continue. Dans le cas des orthophonistes, on peut reconnaître un énorme mérite à la FNO et à la FOF pour ce qu'elles ont fait dans ce domaine, depuis leur création. Mais le mise en place du DPC était dans les gènes de la loi Bachelot, dont j'ai parlé ici plusieurs fois (voir notamment le billet du 20 mars 2009).

Vous trouverez un communiqué complet de la FNO ici :

http://www.orthophonistes.fr/upload/040520101807com_HCPP_030510.pdf

Vous le constaterez, la FNO se sent complètement démunie. Elle reconnaît en filigrane qu'elle n'a plus de prise sur les événements, puisque l'Etat lui ôte ses prérogatives une à une (en l'occurrence formation continue et reconnaissance des diplômes étrangers). Elle termine même son communiqué en maniant une ironie qui montre à quel point elle est désabusée. Malgré sa forte représentativité, elle peut difficilement faire pression sur l'Etat pour contrer l'évolution en cours : les leviers lui manquent. Seuls les médecins savent encore se faire entendre parfois. Ils sont d'ailleurs si sûrs d'eux-mêmes que certains d'entre eux facturent déjà 23 € pour une consultation de généraliste, en notant 22 € sur la feuille de soins (vécu hier matin). Mais sur la formation, ils sont aussi démunis que les paramédicaux, comme le montre le communiqué de la CSMF qui ne peut que dénoncer :

http://www.csmf.org/index.php?option=com_content&task=view&id=901&Itemid=541


Celui du SML :

http://www.lesml.org/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=183&cntnt01origid=156&cntnt01dateformat=%25d%2F%25m%2F%25Y&cntnt01returnid=64

Mais pour en revenir au communiqué la FNO, voyons les choses du bon côté : tous les camarades syndiqués qui mettaient tant de temps et de bonne volonté à échafauder des formations de qualité vont retrouver du temps libre.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

ça y est,

c'est le début de la fin pour l'orthophonie...

Guillaume a dit…

En fait ce n'est que la suite de la fin : le début de la fin, c'était vers 1983-84, quand l'AMO a été décroché de l'inflation. Nous en sommes à -33% de perte de pouvoir d'achat.

Anonyme a dit…

dépitant...