Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

lundi 25 juillet 2011

CARPIMKO : "moins pire" que prévu




Vous vous souvenez peut-être de la réforme du régime des praticiens conventionnés que la CARPIMKO a dû mettre en oeuvre dans l'urgence à la fin de 2008. Je la résumais ainsi en février 2009 :

"Le gouvernement a sévèrement modifié la retraite des paramédicaux le 10 octobre 2008. Pour mémoire, la CARPIMKO comporte trois régimes de retraite :
  • régime de base, déjà réformé en remplaçant la cotisation forfaitaire par deux cotisations proportionnelles au revenu.
  • régime complémentaire, réformé aussi en laissant la cotisation fixe et en y ajoutant une cotisation proportionnelle aux revenus.
  • régime des praticiens conventionnés (aussi connu comme "avantage social vieillesse"), qui s'approchait de la cessation de paiement. C'était le plus avantageux : pour une cotisation annuelle modique (78 € prévus à l'origine en 2008), on obtenait des droits à la retraite comparables à ceux des 2 autres régimes bien plus onéreux. La sécurité sociale payait les 2/3 de la cotisation. Elle le fait encore, d'ailleurs. Mais grâce au décret du 10/10/08, la cotisation va passer progressivement à de 78 à 180€. Et la réforme ajoute une cotisation proportionnelle au revenu, que nous commencerons à payer en 2010. Le pire se trouve dans les droits acquis : la cotisation principale n'attribuera plus 44 points à 2,60 € mais 24,5 points à 1,20 € !"


Vous avez dû voir passer la nouvelle cotisation proportionnelle de 2010 au début de 2011 : la CARPIMKO n'avait pas été en mesure de nous taxer à temps. Malheureusement, c'est avec effroi que j'avais constaté à l'époque que la Sécurité sociale n'en payait aucune part et que nous la payions plein pot, tout seuls ! Bien sûr, pour la plupart des orthophonistes, cela jouait sur de très faibles montants, comme nous l'avions vu sur Orthogestion. Mais il s'agissait là d'une question de principe : les caisses se désengageaient du financement de notre retraite, alors qu'il s'agissait d'une contrepartie de notre adhésion au conventionnement et à des tarifs (très) contraints.

Depuis lors, il semble que des tractations aient eu lieu entre les caisses et nos syndicats. Samedi dernier, un arrêté (NOR : ETSS1115568A) a été publié au Journal Officiel. C'est le douzième avenant à notre convention. Il stipule que les caisses paieront toujours 2/3 de la cotisation forfaitaire et 60% de la nouvelle cotisation proportionnelle aux revenus.

Autrement dit, nous serons plus taxés qu'avant (pour aboutir à une retraite tronquée) ; mais c'est moins pire que prévu, comme disent souvent mes patients... Félicitons nos négociateurs : ça n'a pas dû être facile à obtenir.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

la baisse de nos revenus et de notre pouvoir d'achat continue. c'est de pire en pire.

mais ça pourrait être pire effectivement, nous pourrions être sdf

Anonyme a dit…

ou morts

Guillaume a dit…

Ne dites pas ça, malheureux ! Le système a besoin de nous pour cotiser !

Anonyme a dit…

irresponsabilité = conséquences ?
déflation

http://L9.fr/a5t

Guillaume a dit…

Voilà qui corrobore vos prévisions (si j'ai bien l'honneur de m'adresser à un digne représentant des volatiles roucoulants).

Anonyme a dit…

http://linkii.net/k73

Anonyme a dit…

bonjour,

nous vous avons emprunté une image pour :

http://aviseurinternational.wordpress.com/2012/05/07/la-une-de-keg-des-unes-du-07052012-a-j-1-ap-la-seule-soiree-detat-de-grace-cetait-hier/

si vous y voyez le moindre inconvénient, nous la retirerons

Cordialement

Aviseur