Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

mardi 22 octobre 2013

Le DPC manque d'argent : préparez votre obole



Le DPC (développement professionnel continu) agite les esprits à l'heure actuelle, sur les réseaux sociaux professionnels. Bon nombre de paramédicaux découvrent actuellement l'existence de ce dispositif porté par Roselyne Bachelot et voté en 2010. Je l'avais évoqué dans les Clés de la Réussite et ici :

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.fr/2010/05/la-fno-est-desabusee.html

Rappelons que ce système de formation remplace l'ancienne formation continue conventionnelle et qu'il est obligatoire. Concernant les sanctions, le décret dit ceci :

" Si cette obligation n'est pas satisfaite, le directeur général de l'agence régionale de santé demande à l'auxiliaire médical concerné les motifs du non-respect de cette obligation. Le directeur général apprécie, au vu des éléments de réponse communiqués, s'il y a lieu d'établir un rapport pour apprécier si la méconnaissance par l'auxiliaire médical de son obligation de développement professionnel continu est de nature à entraîner une insuffisance professionnelle rendant dangereux l'exercice de sa profession. Ce rapport motivé est établi par trois auxiliaires médicaux de la même profession que l'intéressé désignés comme experts, l'un par celui-ci, le deuxième par le directeur général de l'agence régionale de santé et le troisième par les deux premiers experts. Ce dernier est choisi parmi les enseignants de la profession. 
Le directeur général apprécie, au vu des conclusions de ce rapport, s'il y a lieu de saisir, conformément à l'article L. 1435-7, le représentant de l'Etat territorialement compétent de la situation de l'intéressé afin de mettre en œuvre les mesures de police administrative qui relèvent de sa compétence."

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025062401&dateTexte=&categorieLien=id

 Le 11 octobre dernier, lors de la journée de rentrée du CNPS, une table ronde a été organisée pour effectuer un bilan d'étape. La première année du DPC s'achève. Vous trouverez la synthèse de ce débat ici :

http://www.cnps.fr/content/view/633/137/

Ce compte rendu nous apprend au moins deux éléments intéressants :

  • "74 291 professionnels ont déjà créé leur compte. Les 37 604 programmes réalisés ont bénéficié à 23 122 professionnels [...] En 2017, une majorité des professionnels de santé devraient avoir suivi un programme de DPC." Il semble donc déjà acquis et acté qu'une bonne partie des professionnels de santé prendra le risque de braver la loi sur le DPC de 2013 à 2017. Il est tout de même étonnant de constater que l'on admet l'idée que les gens n'appliquent pas la loi, quatre ans après sa mise en application et sept ans après son vote.
  • "Sur l’enveloppe budgétaire de 155 millions d'euros, 102,5 millions d'euros proviennent des industries pharmaceutiques. Une augmentation du budget est absolument nécessaire [et] les professionnels eux-mêmes seront amenés à participer au financement du DPC." Le procédé devient habituel et un peu lassant, à force : l'Etat crée une instance, il la rend obligatoire, puis il nous demande de nous l'offrir. Nous avons connu ça avec la CFP (voir ici) et plus récemment avec la cotisation aux URPS, comités Théodule que nous n'avions jamais demandés. Qui a vraiment compris et retenu l'utilité des URPS ?
Morale de l'histoire : préparons notre porte-monnaie, l'OGDPC va se servir, tout en tolérant que les gens ne se forment pas. L'objectif serait-il donc de faire vivre un business ?

4 commentaires:

Vincent a dit…

"Les 37 604 programmes réalisés ont bénéficié à 23 122 professionnels".
Moi pas comprendre. Cela ferait 0,61 professionnel par programme ?

Guillaume a dit…

On doit pourvoir y aller deux fois dans la même année...

Vincent a dit…

Oui, ce qui encore pire. Cela veut dire que ces 37604 programmes ont bénéficié à un nombre encore plus réduit de professionnels.

Anonyme a dit…

je suis inscrite à un programme "hypnose" je ne vois pas trop le lien avec la profession d'orthophoniste ....mais bon ...paraît-il que c'est obligatoire ....mon dpc sera validé ..... complètement nul ce truc-là ...sauf pour les petits fonctionnaires fortement peu aimable qui y sont installés et qui seront bientôt payés par....nous